Rejoignez le groupe ENSTA Bretagne ALUMNI sur Linkedin

Le groupe ENSTA Bretagne vient d'être renommé ENSTA Bretagne ALUMNI.

Vous pouvez le rejoindre en cliquant ici : https://www.linkedin.com/groups/149020

Ce groupe est destiné à rassembler les diplômés de l'ENSTA Bretagne, et à partager des informations plus professionnelles que sur Facebook.

Il viendra compléter l'information publiée sur notre site WEB.

Pensez également à mettre à jour votre profil Linkedin : 

Dans la rubrique "Education", certains n'ont pas correctement relié leur profil à l'école : le nom ne suffit pas il faut que le logo ENSTA Bretagne apparaisse.
C'est TRES important de le corriger, car c'est la seule manière d'être recensé comme diplômé ENSTA Bretagne (ex-ENSIETA) sous LinkedIn.
Lire la suite
  0 lectures
  0 commentaires
0 lectures
0 commentaires

Compte Rendu de l'enquête CGE 2018

Lire le Rapport complet (82 pages)


Cette enquête annuelle s’intéresse à la valorisation sur le marché du travail des formations dispensées par les Grandes écoles françaises au travers de l’insertion des diplômés.


Le champ de l’enquête couvre l’ensemble des diplômés des trois dernières promotions de niveau master (bac + 5) des Grandes écoles de France métropolitaine membres de la CGE, à l’exception des diplômés qui ont suivi ce cursus en tant que fonctionnaire.

Le recueil des données de chacune de ces écoles fournit une base de données nationale anonyme, à partir de laquelle ont été obtenus les résultats présentés dans ce document.

Chaque école est libre de participer ou non à l’enquête, elle dispose de ses propres données et résultats, individualisés. L'ENSTA Bretagne met en ligne ses propres résultats, sur son site web : http://www.ensta-bretagne.fr/index.php/parcours-de-diplomes/. Les chiffres concernant l'enquête 2018 seront publiés  prochainement.
Lire la suite
  10 lectures
  0 commentaires
10 lectures
0 commentaires

Option Pyro : aide à la recherche d'emploi

Voici une liste de sociétés auxquelles vous n'aviez pas pensé, et qui recrutent dans le domaine de la pyrotechnie.
Télécharger la liste
Lire la suite
  6 lectures
  0 commentaires
6 lectures
0 commentaires

Résultats enquête IESF 2017

 

L'enquête 2017 menée par IESF auprès des anciens élèves des écoles d’ingénieurs françaises et cette année des diplômés scientifiques, a recueilli 56 000 réponses sur la période de février et mars 2017 (174 anciens de l'ENSTA Bretagne y ont répondu). Elle reste une référence pour l’analyse de la situation socioprofessionnelle et du parcours des ingénieurs. La brochure complète est disponible sur le site www.iesf.fr.


Lire la suite
  54 lectures
  0 commentaires
54 lectures
0 commentaires

ENSTA : Le contrat d'objectifs et performance signé

  Authentification nécessaire.

Ce blog est protégé par un mot de passe, veuillez remplir le champ correspondant, ci-dessous, pour consulter l'article.

L'ENSTA Bretagne va pousser les murs

L'ENSTA Bretagne va pousser les murs

Rentrée florissante à l'École nationale supérieure des techniques avancées (Ensta) où le nombre d'élèves ingénieurs augmente et où d'importants travaux vont débuter à l'hiver pour permettre au campus de s'étendre.



Record d'inscriptions
Le directeur Patrick Puyhabilier et la directrice de formation Hélène Klucik sont aux anges. Pour la première fois, le nombre d'étudiants inscrits lors de cette rentrée 2016-2017 devrait dépasser les 900. Ce n'est pas la seule bonne nouvelle. « Nous sommes dans une bonne dynamique, poursuit Patrick Puyhabilier, parce que la qualité de notre recrutement s'améliore aussi. Notre concours d'entrée est, depuis cette année, celui des Mines-Telecom qui propose quatorze écoles dans le réseau. Nous notons une amélioration des gens qui rentrent chez nous. Il y a trois ans, nous étions 700 ».

Une alternance qui marche
Si le nombre d'élèves reçus après des classes prépas est légèrement à la hausse, le nombre d'alternants est lui aussi dans le vert. Le chiffre théoriquement bloqué à 42 est monté à 46, « après avoir fait passer 80 entretiens pour environ 400 dossiers déposés ». L'originalité tient au fait que l'alternant postulant doit venir avec l'entreprise qui s'engage à le suivre. « Les premiers arrivés sont les premiers servis. Nous avons reçu cette année de nombreuses demandes d'Île-de-France ». Si DCNS prend environ 20 alternants, des PME comme Exwexs sont également de la partie.

Une dimension internationale
Environ 20 % des étudiants sont ici étrangers et chaque étudiant doit, durant son cycle de trois ans, se rendre trois mois à l'étranger, « mais la moyenne est presque de six mois ». Nouveauté cette année, l'encadrement des étudiants par des tuteurs durables et suivis toute l'année, « avec des objectifs à atteindre ».

Un chantier en vue
Pour un montant estimé à 5 M€ et financé en fonds propres, un vaste chantier d'extension va démarrer en janvier. Il créera 1.600 m² de plus pour les labos de recherche (mécanique, pyrotechnie...) et 400 m² de plus pour la formation. La livraison est attendue pour la rentrée 2018, au plus tard.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/brest/ensta-l-ecole-va-pousser-les-murs-03-09-2016-11203225.php#EcyTPSE2PYURu74q.99
Lire la suite
  511 lectures
  0 commentaires
511 lectures
0 commentaires

DCNS remporte un contrat géant de 34 milliards d’euros pour des sous-marins

DCNS remporte un contrat géant de 34 milliards d’euros pour des sous-marins

Le groupe français DCNS a remporté un mégacontrat estimé à 34 milliards d'euros sur cinquante ans, en vue de la construction de douze sous-marins pour l'Australie.

 

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a annoncé mardi lors d'une conférence de presse l'issue d'un processus d'appel d'offres de plusieurs années, après en avoir informé le président français François Hollande.

La recommandation du panel chargé d'étudier les offres était « sans équivoque », a déclaré le chef du gouvernement australien. « L'offre française présentait les meilleures capacités pour répondre aux besoins uniques de l'Australie. »

12 sous-marins océaniques.
Ce contrat à 50 milliards de dollars australiens (34,5 milliards d'euros) est la plus importante commande militaire passée par l'Australie.

Il porte sur 12 sous-marins océaniques qui devront remplacer les sous-marins actuels de la classe Collins fonctionnant au diesel et à l'électricité.

En savoir + sur le site de Ouest France : http://www.ouest-france.fr/economie/laustralie-choisit-dcns-pour-un-contrat-geant-de-sous-marins-4187086



Lire la suite
  432 lectures
  0 commentaires
432 lectures
0 commentaires

Nos enseignants-chercheurs écrivent

La robotique mobile / Luc Jaulin, enseignant chercheur au pôle STIC


La robotique mobile est une discipline en plein essor avec notamment l’apparition des drones volants, des robots sous-marins détecteurs de mines, des robots voiliers ou encore des robots aspirateurs.

Cet ouvrage présente les différents outils et méthodes qui permettent la conception de robots mobiles. Ces systèmes généralement autonomes et supervisés par un opérateur humain sont capables de se déplacer dans un environnement plus ou moins connu. Illustré par des simulations et des exercices corrigés, La robotique mobile décrit les principes essentiels de la modélisation des robots, développant les notions d'actionneur, de capteur, de régulateur et de guidage.



Plus d'info sur le site de l'éditeur, ISTE : http://iste-editions.fr/products/la-robotique-mobile

L'édition anglaise, Mobile robotics, vient de paraître chez Elsevier.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les enjeux de la formation des élites maghrébines en France / Sous la direction de Linda Gardelle, enseignant chercheur au pôle Sciences Humaines et Sociales (SHS) et Mohamed Benguerna


Cadres techniques et administratifs, universitaires, chefs d’entreprises ou ministres, les ingénieurs formés en France occupent une place privilégiée en Algérie, et encore davantage au Maroc et en Tunisie. La formation des élites est au coeur de nombreux enjeux mais aussi de véritables défis pour les pays du Sud de la Méditerranée et pour la France.

Comment se fait le choix de la formation d’ingénieur en France dans un contexte social, politique et économique français qui, par certains aspects, n’est pas des plus attirants pour de jeunes Maghrébins, et alors que le choix des destinations est large ? Dans un contexte où ces jeunes hautement qualifiés sont très sollicités, et où les pôles d’attractivité sont nombreux, de quelle manière construisent-ils leur début de carrière et quelles dynamiques migratoires peut-on observer ?

Parmi les contributeurs : Linda Gardelle, Denis Lemaître et Emmanuel Cardona Gil du pôle SHS.


Plus d'info sur le site de l'éditeur, Publisud : http://www.editionspublisud.fr/les-enjeux-de-la-formation-des-elites-maghrebines-en-france-4/

Lire la suite
  596 lectures
  0 commentaires
596 lectures
0 commentaires