Portraits croisés : Céline et Amandine, hydrographes

Interview réalisée par le service COM' de l'ENSTA Bretagne, à l'occasion du WER de la promotion 2011.

Céline et Amandine, promotion 2011, sont toutes les deux hydrographes. Elles travaillent depuis leur sortie d'école dans le groupe belge DEME. Aux 4 coins du monde, elles interviennent pour des missions en hydrographie et topographie pour les secteurs des énergies marines renouvelables (éoliennes offshore), du dragage, de l'aménagement côtier ou encore du pétrolier (oil & gas).

Amandine et Céline. Interview réalisé en mai 2018, à l'occasion du Week-end de retrouvailles organisé par ENSTA Bretagne Alumni

A l'aide de capteurs et d'outils numériques, Amandine et Céline créent et mettent à jour des cartes marines (hydrographie) et des plans (topographie), éléments essentiels pour la conduite de travaux tels que l'aménagement d'un port, l'installation de pipelines en mer, la création d'îlots artificiels...

Elles réalisent des mesures sur le terrain, croisent leurs données et les transforment sous la forme de cartes qui répondent à des standards internationaux. Les données sont mises à jour quotidiennement pour permettre aux équipes sur place de savoir précisément l'état d'avancement du chantier. Les données doivent être fiables, exactes, précises.

Le rythme de travail des deux jeunes femmes est très spécifique : 2 mois sans interruption suivi d'un mois de congé pour les interventions en dehors de l'Europe ou 4 semaines de travail suivi de 2 semaines de congés pour l'Europe. Positionnées la plupart du temps, à terre, elles découvrent au cours de leurs missions de nombreux pays : 

"En 7 ans de carrière, j'ai déjà travaillé dans une vingtaine de pays différents" explique Amandine.

"Nous habitons sur place et travaillons avec des locaux, ce qui nous permet de découvrir les pays de l'intérieur" précise Céline.

"Le dernier projet sur lequel j'ai travaillé, nous étions une équipe de 12 personnes de 11 nationalités différentes" explique Amandine. "Les équipes sont multiculturelles. C'est vraiment enrichissant d'avoir une telle ouverture sur le monde".

Les jeunes filles aiment ce métier qui leur offre du dépaysement et de nombreuses rencontres. Elles prévoient néanmoins, dans quelques années, de "se poser davantage" pour avoir une vie de famille mais sans renoncer complètement aux interventions sur le terrain. Toutes les deux ne se voient pas s'arrêter de parcourir ce vaste monde ! 

Pour en savoir plus

Lire la suite
  1 lectures
  0 commentaires
1 lectures
0 commentaires

Rejoignez le groupe ENSTA Bretagne ALUMNI sur Linkedin

Le groupe ENSTA Bretagne vient d'être renommé ENSTA Bretagne ALUMNI.

Vous pouvez le rejoindre en cliquant ici : https://www.linkedin.com/groups/149020

Ce groupe est destiné à rassembler les diplômés de l'ENSTA Bretagne, et à partager des informations plus professionnelles que sur Facebook.

Il viendra compléter l'information publiée sur notre site WEB.

Pensez également à mettre à jour votre profil Linkedin : 

Dans la rubrique "Education", certains n'ont pas correctement relié leur profil à l'école : le nom ne suffit pas il faut que le logo ENSTA Bretagne apparaisse.
C'est TRES important de le corriger, car c'est la seule manière d'être recensé comme diplômé ENSTA Bretagne (ex-ENSIETA) sous LinkedIn.
Lire la suite
  0 lectures
  0 commentaires
0 lectures
0 commentaires

Compte Rendu de l'enquête CGE 2018

Lire le Rapport complet (82 pages)


Cette enquête annuelle s’intéresse à la valorisation sur le marché du travail des formations dispensées par les Grandes écoles françaises au travers de l’insertion des diplômés.


Le champ de l’enquête couvre l’ensemble des diplômés des trois dernières promotions de niveau master (bac + 5) des Grandes écoles de France métropolitaine membres de la CGE, à l’exception des diplômés qui ont suivi ce cursus en tant que fonctionnaire.

Le recueil des données de chacune de ces écoles fournit une base de données nationale anonyme, à partir de laquelle ont été obtenus les résultats présentés dans ce document.

Chaque école est libre de participer ou non à l’enquête, elle dispose de ses propres données et résultats, individualisés. L'ENSTA Bretagne met en ligne ses propres résultats, sur son site web : http://www.ensta-bretagne.fr/index.php/parcours-de-diplomes/. Les chiffres concernant l'enquête 2018 seront publiés  prochainement.
Lire la suite
  10 lectures
  0 commentaires
10 lectures
0 commentaires

Eric FUSIL devient Directeur du S.H.I.E.L.D à l'Université d'Adelaïde

Depuis mai 2018, Eric FUSIL, diplômé ANO 1995, occupe le poste de Directeur du S.H.I.E.L.D (Submarine Hub for Integrated Engineering and Local Design), à l'université d'Adelaïde, en Australie

Il est en charge du double diplôme d'ingénierie sous marine avec l'ENSTA Bretagne et des projets R&D dans l'architecture navale et le secteur maritime, pour soutenir le Naval Shipbuilding Plan : Programme sous-marin (SEA1000), Future Frégate (SEA5000), Collins Class Submarine (And Life Of Type Extension).

En parallèle, Eric est directeur de sa propre société de Consulting en Défense: ODYSSEE AUS

Ci-dessous, il est en compagnie d'élèves de l'ENSTA Bretagne, en substitution à Adelaïde


Lire la suite
  6 lectures
  0 commentaires
6 lectures
0 commentaires

Amandine DESSALES obtient le prix de la femme ingénieure

Article paru sur Forbes

Pour la huitième année consécutive, la CDEFI, la Conférence des Directeurs d’Ecoles Françaises d’Ingénieurs, récompense les femmes ingénieures, qu’elles soient étudiantes ou jeunes diplômées, ainsi que les écoles mettant en place des actions en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes et l’inclusion de jeunes femmes dans leurs cursus.



Prix de la Femme Ingénieure

Cette année, le prix de la femme ingénieure est attribué à Amandine Dessalles, ingénieure principale de l’armement au ministère des Armées. Diplômée 2006 de l’ENSTA Bretagne, elle a effectué un master recherche en parallèle de son cursus d’ingénieure. Elle s’interroge sur les interactions entre l’homme et la machine. Elle a commencé par creuser ce sujet avant de travailler sur les drones. Elle a été responsable du système d’information d’artillerie Atlas et responsable d’une équipe de quinze personnes pour le système d’information du maintien en condition opérationnelle aéronautique. Elle travaille aujourd’hui pour APNM Armement.

Lire l'article complet sur : https://www.forbes.fr/femmes-at-forbes/les-ingenieuses-des-prix-pour-pousser-les-femmes-a-devenir-ingenieures/?cn-reloaded=1


Lire la suite
  2 lectures
  0 commentaires
2 lectures
0 commentaires

1er Afterwork entre alumni. Un succès !

Afterwrok1
Jeudi 12 avril s'est tenu le tout 1er afterwork entre alumni.

A l'initiative de Laurette, diplômée 2014, une vingtaine d'anciens (plutôt jeunes dans l'ensemble), ont investi le Maine Café, au centre de Paris.

Thème de la soirée : Mini Transat.

A cette occasion, Lauris, diplômé FIPA 2013, présentait son objectif de Mini-Transat pour l'année 2019, photos et vidéos à l'appui, tout ceci dans une supère ambiance.

Notre nouveau Préz, Pierre FAUCOUP, était présent pour l'occasion.

**********

Le prochain Afterwork se tiendra avant la fin juin. 

Quel thème ? Mentoring - relecture de CV & lettre de motivation - coaching entretien ? Avec un mélange des générations, ce serait sympa ;)

Si toi aussi tu veux organiser un afterwork dans ta ville, rien de plus simple : Trouve un lieu (un bar-resto sympa, créé l'événement su Facebook + sur notre site web, et nous nous chargeons de diffuser l'info aux 2800 inscrits de l'asso).

Des questions ? Contacte nous sur alumni@ensta-bretagne.org





Lire la suite
  2 lectures
  0 commentaires
2 lectures
0 commentaires

Nomination. Marc Dufournaud à la tête d'Eau du Ponant

marc-dufournaud_vignette
Il l'annonce lui-même sur son compte Linked in : Marc Dufournaud, Diplômé ANO 1991, est depuis début mars le nouveau directeur de la société publique locale Eau du Ponant. Ancien cadre chez Thalès, Marc Dufournaud n'est pas un inconnu sur la place brestoise puisqu'il fut directeur général de Brest Événement nautiques, de 2009 à début 2012, date à laquelle il avait été remplacé par Éric Hussenot dans la dernière ligne droite avant les Fêtes maritimes.

Un long parcours brestois


Il avait ensuite pris la direction du Syndicat mixte pour le développement de Brest Iroise (SMBI), qui fut longtemps l'instance de gouvernance stratégique du port de Brest. C'est d'ailleurs la SMBI qui portait, au départ, le projet d'extension du port, avant que la Région, devenue autorité portuaire et propriétaire du port, suite à la décentralisation des ports nationaux, n'en prenne la maîtrise d'ouvrage.
 
Désormais à la tête d'Eau du Ponant, Marc Dufournaud aura pour première mission de remettre un peu de sérénité dans une structure qui était en ébullition depuis de longs mois.


Le management mis en cause depuis un an


En effet, depuis plus d'un an, l'approche managériale de l'ancien directeur, Christian Clément, était sévèrement mise en cause par les syndicats. Ainsi, en février 2017, 78 des 79 votants, sur un effectif de 126 salariés en contrat à durée indéterminée, avaient dénoncé « la politique sociale et humaine » du directeur (Le Télégramme du 14 février 2017). La situation ne s'était pas apaisée pour autant, au point que le comité de direction lui-même avait adressé un courrier à François Cuillandre, PDG de la SPL, demandant la démission de Christian Clément, pourtant en poste depuis la création de la structure, en 2012. Selon nos informations, un accord amiable a été trouvé en vue d'un reclassement. Délégataire du service public de l'approvisionnement en eau et de la gestion des eaux usées dans 25 communes, Eau du Ponant dessert 83.600 abonnés et près de 260.000 usagers, soit un tiers de la population du Finistère, principalement dans le pays de Brest et de Landerneau. 

Source : Le Télégramme du 13 mars 2018
Lire la suite
  9 lectures
  0 commentaires
9 lectures
0 commentaires

WER 2018 : Retour de la promotion2011

1891ad61-2e4d-4c32-9d55-f315402c097e
Le 25 mai 2018 à l'ENSTA Bretagne

INSCRIPTIONS réservé aux alumni de la promotion 2011


Les inscrits  sont : 

Luc B., Alexandre K., Florent B., Florian F., Vincent L., Vincent C, Thimothée V., Thomas T., Nicolas A., Elodie R., Nicolas S., Romain M., Thomas L., Amandine B., Céline L., Sylvain F., Martin G., Hélios C.

INSCRIPTIONS JUSQU'AU MARDI 15 MAI 20H00  


NE SOYEZ PAS TIMIDES !!!



programme :
Vendredi 25 mai :
Matin : accueil café 
Midi : Cocktail déjeunatoire offert par le Directeur  Déjeuner à organiser en fonction du nombre de présents.
Après-midi :
13h30 Amphi de rencontre avec les étudiants
15h30 Pause café
15h45 Visite Labos
16h15 Rencontres sportives étudiants VS alumni
18h00 Visite Extérieurs + salles de cours
19h00 Soirée au Foy'z 


Samedi 26 mai :

midi : Brunch ANNULATION DU BRUNCH FAUTE D'UN NOMBRE SUFFISANT DE PARTICIPANTS

Traditionnellement, les anciens aiment partir vers les plages le samedi après-midi. On a aussi Océanopolis, La Récré des 3 Curés qui s'est largement agrandie....

L'association peut vous réserver un resto ou un bistrot (ex : le Tour Du'M pour manger des moules frites et danser sur les tables). C'est à vous de nous dire ce qui vous plairait. On se charge des réservations !



Dimanche Matin :

C'est le temps des "Au Revoir". Une petite balade en bord de mer ou au Vallon du Stang Alar, et un dernier verre sur le port de Brest. Cela se discute généralement le vendredi ou samedi soir, et s'organise entre vous.


L'ASSOCIATION VOUS AIDERA À ORGANISER VOS SORTIES.


****************************
HEBERGEMENTS : 
Possibilité d'être logé à l'hôtel de Keraudren ou à la maison des élèves (15 min à pied de l'école).
Le grand parc arboré de Keraudren offre un terrain de foot et des allées pour la pétanque.
Les familles qui auront besoin de chambres triples ou quadruples pourront trouver à se loger non loin de l'école.
Elles peuvent contacter l'hôtel des baladins
ou l'hôtel Best western.

****************************
TRANSPORTS : 


Le tramway fonctionne jusqu'à 1 heure du matin !!!! De l'ENSTA Bretagne, il vous conduit aussi en centre ville en moins de 10 minutes.

***************************
ORGANISATION : 

Une participation financière de 25€  sera demandée pour la soirée au Foy'z, et 35€ pour soirée + Brunch du samedi midi




Pour toute question ou suggestion : alumni@ensta-bretagne.org





Lire la suite
  9 lectures
  0 commentaires
9 lectures
0 commentaires

Compte Rendu de l'AG du 15 février

Notre Assemblée Générale s'est tenue le jeudi 15 février, à Paris.

Voici le  Compte Rendu provisoire (Les annexes suivront rapidement)

Voici également le trombinoscope de notre CA provisoire. Les élections du Bureau sont en cours, et les résultats définitifs seront publiés vers le 8 mars.
Lire la suite
  2 lectures
  0 commentaires
2 lectures
0 commentaires

Inobo. Le kitesurf prêt à décoller

Antonin-2017

Article du télégramme (16 nov 2017)

Lauréate de plusieurs concours, Inobo, jeune pousse (start-up) accompagnée par le Technopôle Brest Iroise,

s’apprête à lancer, enfin, la commercialisation de ses planches de kitesurf évolutives.

> Pourquoi s’être penché sur une nouvelle planche ?

Antonin Raffarin, IGO 2016 : « L’histoire d’Inobo a commencé comme beaucoup par une passion partagée. J’ai rencontré Thomas Glanowski, à l’Ensta Bretagne. J’ai une double spécialité d’ingénieur de mécanique et de manager, et
Thomas est spécialisé en modélisation numérique. En 2013, on s’était mis dans l’idée de fabriquer notre propre planche, n’ayant pas les finances pour acheter du matériel neuf. Les nouvelles planches de kitesurf sont conçues par des designers, ce qui rend les procédés d’innovation longs et onéreux. Côté simulations numériques, nous étions compétents, nous avons donc mis en pratique nos connaissances et le résultat n’était pas si mal, mais améliorable tout de même ».

> Comment a évolué le projet ?

« Notre idée première était de concevoir une planche pliable. Mais il s’est avéré, après une étude de marché, que ce projet n’était pas viable. C’est à ce moment que l’on s’est orienté vers une planche transparente, mais cela restait un gadget plaisant et non essentiel. La solution était de proposer quelque chose d’indispensable et à moindre coût. Aujourd’hui, on propose un squelette en carbone à longue durée de vie, pour la partie où se trouvent les chaussons. On vient y fixer un deck au coût raisonnable de 99 €. Il est interchangeable, selon les besoins et les envies du surfeur. Il existe également une version transparente, qui permet de découvrir l’océan ».

> Quand allez-vous lancer la commercialisation ?

« Nous avons testé le premier prototype, réalisé dans un garage, auprès du public, lors d’événements sportifs. Mais il fallait que l’on passe à l’échelle industrielle, et nous avons fait appel à ID-Composites Bretagne, qui nous a fourni cinq prototypes en septembre. Début décembre, au salon Nautic à Paris, nous allons lancer une campagne de crowdfunding, afin de passer 40 pré-commandes, pour 25.000 ¤. La commercialisation en série démarrera  début 2018. Le squelette sera réalisé par Foil & Co, une jeune entreprise installée à 20 minutes de Brest, et toute la production sera française. L’objectif est de vendre 300 planches sur la première année, et monter à 750/800 en 2020. On devrait réaliser une première embauche l’an prochain ».

 

Lire la suite
  6 lectures
  0 commentaires
6 lectures
0 commentaires

Alain Guillou, SPID (INFO)1984, nommé Directeur Général Adjoint de Naval Group.

A-Guillou-spid-199_20171031-134053_1
Alain Guillou (spécialité : SPID (INFO), promotion 84 est nommé à compter du 1er novembre Directeur Général Adjoint de Naval Group (ex - DCNS) en charge du Développement.

Après une carrière variée, opérationnelle, internationale et dans l’administration centrale, Alain Guillou était en charge depuis 2013 de la direction des Ressources humaines et des Opérations. Il a été un des acteurs essentiels du renforcement de la compétitivité du groupe en négociant avec les partenaires sociaux un « accord global de performance » visant à réduire les coûts de structure ainsi qu’en renégociant l’accord d’entreprise afin d’augmenter le temps de travail efficace. Parallèlement, Alain Guillou a engagé une refonte complète des systèmes d’information des grands programmes navals et recentré la démarche qualité du groupe pour lui permettre de rejoindre les meilleurs standards de l’industrie. Enfin, il a donné à la business unit Armes sous-marines de Saint-Tropez une dynamique opérationnelle nouvelle, notamment à l’exportation.

Félicitations pour ce nouveau poste.
Lire la suite
  7 lectures
  0 commentaires
7 lectures
0 commentaires

Audrey Baconnais-Rosez, HYO 2003, nommée Sous-Préfète en Corse du Sud.

audrey-Baconnais-2
Source : Corse Matin, 31 octobre 2017

"Une femme de terrain.

Elle vient tout juste de poser ses valises à Sartène, mais déjà, Audrey Baconnais-Rosez assure être "une femme de terrain" et vouloir prendre le pouls de son arrondissement "au plus près de la réalité des dossiers", qu'elle compte bien étudier avec attention.
"Je suis quelqu'un de très appliqué" a t-elle assuré.
Son parcours en est en tout cas le reflet. À 39 ans, c'est déjà un sans faute. Son diplôme d'ingénieur en poche, obtenu à l'École Supérieure des Technique avancées en 2003, c'est en mer qu'elle débute sa carrière comme ingénieur-hydrographe embarquée, avant d'intégrer en 2006 la Préfecture Maritime de l'Atlantique en tant que Chef du bureau environnement."


Lire la suite
  12 lectures
  0 commentaires
12 lectures
0 commentaires

Audrey BACONNAIS-ROSEZ, HYO 2003, nommée Sous-Préfète en Corse du Sud

Source : Corse Matin, 31 octobre 2017

"Une femme de terrain.

Elle vient tout juste de poser ses valises à Sartène, mais déjà, Audrey Baconnais-Rosez assure être "une femme de terrain" et vouloir prendre le pouls de son arrondissement "au plus près de la réalité des dossiers", qu'elle compte bien étudier avec attention.
"Je suis quelqu'un de très appliqué" a t-elle assuré.
Son parcours en est en tout cas le reflet. À 39 ans, c'est déjà un sans faute. Son diplôme d'ingénieur en poche, obtenu à l'École Supérieure des Technique avancées en 2003, c'est en mer qu'elle débute sa carrière comme ingénieur-hydrographe embarquée, avant d'intégrer en 2006 la Préfecture Maritime de l'Atlantique en tant que Chef du bureau environnement."

Voir l'article complet
Lire la suite
  1 lectures
  0 commentaires
1 lectures
0 commentaires

Laurence Craver (ENSTA Bretagne [Ensieta] 1993, Naval Group Toulon) remporte le Trophée de la femme de l'industrie de l'année

20170425_204616
Le Trophée de la femme de l'industrie de l'année 2017 a été remporté, toutes catégories confondues, par Laurence Craver (ENSTA Bretagne (Ensieta) 1993, École atomique Cherbourg). Laurence Craver est actuellement en poste à Naval Group Toulon, elle est chef du chantier de refonte à mi-vie du porte-avions Charles-de-Gaulle. 
Le dossier Trophée des femmes de l'industrie. - L'Usine nouvelle, n° 3531, 28 sept. 2017 (19 pages) vous a été signalé dans la dernière Revue de presse de la médiathèque (28 sept.- 4 oct. 2017)
 

Document en ligne :
 
Laurence Craver de Naval Group remporte le Trophée de la femme de l'industrie de l'année
 
https://www.usinenouvelle.com/article/laurence-craver-de-naval-group-remporte-le-trophee-de-la-femme-de-l-industrie-de-l-annee.N592763 


Plus d'informations :
 
Laurence Craver, femme de l’industrie de l’année !
 
https://www.naval-group.com/fr/news/laurence-craver-femme-de-lindustrie-de-lannee/ 
Communication de Naval Group, 5 oct. 2017.
 
Lire la suite
  2 lectures
  0 commentaires
2 lectures
0 commentaires

Option Pyro : aide à la recherche d'emploi

Voici une liste de sociétés auxquelles vous n'aviez pas pensé, et qui recrutent dans le domaine de la pyrotechnie.
Télécharger la liste
Lire la suite
  6 lectures
  0 commentaires
6 lectures
0 commentaires

Pascal PINOT, nouveau Directeur de l'ENSTA Bretagne

Pascal-Pinot-ENSTA-Bretagne-aout2017-paysage-WEB

Ingénieur en chef de l’armement, Pascal Pinot a été nommé directeur de l’ENSTA Bretagne le 1er août 2017.

Ancien élève (diplômé en 1990), il connaît bien l’école d’ingénieur brestoise pour avoir été étroitement associé à ses projets de développement, étant en charge depuis 2013 à la DGA des 4 prestigieuses écoles d’ingénieurs sous tutelle du ministère des Armées : l’Ecole Polytechnique, l’ENSTA Bretagne, l’ENSTA Paristech et l’ISAE-SUPAERO.

Il succède à Patrick Puyhabilier avec l’objectif de mener à bien les ambitions fixées dans le contrat d’objectifs et de performance 2017-2021, incluant notamment le rapprochement stratégique avec IMT Atlantique Bretagne-Pays de la Loire.

Source (service COM' ENSTA Bretagne)

Lire la suite
  10 lectures
  0 commentaires
10 lectures
0 commentaires

Résultats enquête IESF 2017

 

L'enquête 2017 menée par IESF auprès des anciens élèves des écoles d’ingénieurs françaises et cette année des diplômés scientifiques, a recueilli 56 000 réponses sur la période de février et mars 2017 (174 anciens de l'ENSTA Bretagne y ont répondu). Elle reste une référence pour l’analyse de la situation socioprofessionnelle et du parcours des ingénieurs. La brochure complète est disponible sur le site www.iesf.fr.


Lire la suite
  54 lectures
  0 commentaires
54 lectures
0 commentaires

FED 2018

 La prochaine édition de notre Forum Élèves et Diplômés aura lieu le

LUNDI 26 NOVEMBRE 2018


Les sociétés présentes en 2017 étaient :




FORMULAIRE D'INSCRIPTION POUR LES ANCIENS

FORMULAIRE D'INSCRIPTION POUR LES ENTREPRISES


Programme 2017 : (horaires identiques en 2018)




VOIR Reportage FED 2014



*************

(Palmarès et Gala, le samedi 24)

************************
Programme

08h30 :
Accueil, café 

09h00 :
Plénière d'ouverture par le Directeur Pascal PINOT, et le Président d'ENSTA Bretagne ALUMNI Pierre FAUCOUP

09h15 :
Début du Forum

09h30 :
1ères tables rondes

12h00 - 13h45 :
Déjeuner au Foyer pour tous les participants

13h45 :
AMPHI 1 - Intervention du Club théâtre

14h00 :
Reprise du Forum

16h30 :
Clôture - show Pom'Pom' et Fanfare




L'entrée et la participation sur ce forum sont gratuits, pour les anciens, les entreprises, et les étudiants.

Sachez néanmoins que dans notre formulaire d'inscription, nous invitons les entreprises à devenir membres bienfaitrices de l'ENSTA Bretagne ALUMNI, afin de nous soutenir dans nos actions quotidiennes et l'organisation de ce type d'évènements.

Plan d'accès :
http://www.ensta-bretagne.fr/index.php/plan-d-acces/

Pour tout renseignement : alumni@ensta-bretagne.org
Lire la suite
  129 lectures
  0 commentaires
129 lectures
0 commentaires

Vidéo-Portrait de Félix DUPIN, Hydro 2014

Le Service COM de l'ENSTA Bretagne a publié le portrait de Félix DUPIN sur YouTube!
Lire la suite
  0 lectures
  0 commentaires
0 lectures
0 commentaires

Anthony Bouteiller, FIPA IGO 2015, un parcours exceptionnel !!

Un parcours 100% apprentissage

"J'ai découvert le monde de l’apprentissage lorsque j’étais en 4ème car à cette époque mes deux frères ainés débutaient un cursus en alternance. Cette voix m’a intéressée car tous les deux me vantaient les avantages de ce type de formation tant pour l’aspect financier permettant une plus grande autonomie, que pour l’expérience de l’entreprise que ce type de formation donne très précocement.

Le baccalauréat en apprentissage n’existant pas encore en trois ans à l’époque, j’ai débuté mon alternance par la réalisation d’un BEP chaudronnerie au sein de l’entreprise de mon père (HAUCHARD SAS). Cette entreprise comporte une activité navale (fabrication bateau de plaisance, transport off-shore,..) et une activité industrielle (escalier métallique, garde-corps, charpente,…).

A la suite de l’obtention de ce BEP, j’ai poursuivi mes études en Bac par alternance dans le domaine de la conception mécanique. Je réalisais les études CAO dans une entreprise de structure métallique.
Lire la suite
  0 lectures
  0 commentaires
0 lectures
0 commentaires

Pierre THOMAS, FIPA SE 2015

Pierre Thomas, nous parle de son V.I.E

Lire la suite
  0 lectures
  0 commentaires
0 lectures
0 commentaires

ENSTA : Le contrat d'objectifs et performance signé

  Authentification nécessaire.

Ce blog est protégé par un mot de passe, veuillez remplir le champ correspondant, ci-dessous, pour consulter l'article.

FED 2016 : une journée réussie

FED 2016 : une journée réussie
Le FED 2016 a réuni une soixantaine d'alumni, et une quinzaine de RH, venus de toute la France, et de l'étranger.

L'ENSTA Bretagne ALUMNI et l'école tiennent à remercier chaleureusement tous les participants qui ont contribué à la réussite de cette édition 2016.

Le flux de passage d'étudiants est estimé à 400.

REPONDRE AU QUESTIONNAIRE



VOIR LES PHOTOS


 

Lire la suite
  354 lectures
  0 commentaires
354 lectures
0 commentaires

Pierre THOMAS, FIPA SE 2015

Pierre THOMAS, FIPA SE 2015

Pierre Thomas, nous parle de son V.I.E

Pour faire simple,  je veux bien que tu me décrives en quelques lignes :

- - Qu'Est-ce qu'un VIE ?

Le VIE (Volontariat à l’International en Entreprise) est une mission à l’étranger pendant une
durée maximale de 2 ans. Pour ma part j’ai signé directement un contrat de 2 ans avec
l’entreprise ALSTOM mais ça peut être 6/12 mois renouvelable mais dans la limite maximale
de 2 ans (toutes les infos sur civiweb.com). Mon contrat se passe à Preston (Lancashire,
Angleterre).

- - Comment as-tu été intégré ?

L’intégration s’est bien passée, on m’a présenté au service « Engineering » puis on a fait un
tour des bâtiments de l’entreprise (maintenance des moteurs, maintenance des pièces
détachées, magasin). Le site est spécialisé dans la maintenance. Il y a une bonne ambiance
malgré un énorme open-space de 150 personnes, presque tous les services y sont
représentés (engineering, supply chain, sales, TEC room, EHS …)

- - Comment se passent ces 1ers mois au boulot ?

Le premier mois a été assez compliqué comme on se retrouve loin de ses proches, mais je
me suis fait rapidement de nouveaux amis et j’ai 3 collègues français qui sont aussi en VIE,
on s’entend très bien.

- - Quelles sont tes missions ?

Ma mission principale est de développer un logiciel complet à partir d’un ancien existant
mais qui ne fonctionne pas sur les versions Windows 64 bits. Il s’agit de concevoir une toute
nouvelle version mais plus moderne et avec de nouvelles fonctionnalités. Le software va
aider au diagnostic et à la résolution des pannes sur les trains. C’est un outil de
« monitoring » que je programme en C# (langage de programmation, prononcé C sharp).
Une grosse partie des informations des trains seront affichées en temps-réel ou en playback
(données enregistrées auparavant que l’on pourra visualiser).

- Avec qui  travailles-tu ?

Je travaille dans le service Engineering d’un grand open space de 150 personnes mais pour le
développement du logiciel, je travaille en autonomie. Mon collègue en face de mon bureau
est très compétent en programmation et vient me donner de l’aide quand j’en ai besoin. Je
suis assez bien encadré et c’est rassurant. Mes missions pour ce VIE ont été écrites mais ce
n’est pas le cas de tous mes collègues VIE.

- - Qu’est-ce que tout ceci t'apporte ?

1 - J’apprends le langage C# (langage de Programmation orienté Object créé par/pour Windows) et n’avais jamais développé de logiciel avec interface graphique. Cela m’apporte une autre expérience technique, j’avais plutôt des connaissances dans la programmation de cartes électroniques / microcontrôleur en langage C ou en analyse de données / analyse spectrale en langage Python.

2 - Le fait de travailler dans un contexte international et de parler anglais est un point très avantageux, en effet je souhaite m’orienter vers un poste d’ingénieur support technique ou ingénieur d’affaires dans le but d’avoir plus de relations avec le client/bureau d’études/fournisseurs. Le fait de parler anglais n’est pas négligeable pour cet objectif professionnel.

3 - Les indemnités VIE permettent de très bien vivre et de mettre de l’argent de côté ou pour ma part, voyager ! Nous ne sommes pas imposables avec le statut VIE et les annuités comptent pour la retraite. Par contre nous n’avons pas le droit au chômage sauf si des droits ont été accumulés par un précédent travail (J’étais en FIPA donc pas de problème pour moi, j’ai accumulé des droits).

- - Les points négatifs aussi (il peut y en avoir quelques-uns et c'est normal) ?

Ce qui me déplait, c’est de rester 8 heures par jour devant un écran et de ne pas avoir de relations au sein du projet comme je développe le logiciel en autonomie. Comme je l’ai dit, je souhaite trouver un travail où le relationnel est présent. Mais une fois que le logiciel sera terminé, il faudra le tester directement sur les
trains dans les différents dépôts et expliquer le fonctionnement de celui-ci au personnel Alstom, c’est cette partie qui sera la plus intéressante à mes yeux. Heureusement que les pauses café sont là pour discuter avec les collègues.


- - Comment t'adaptes-tu à la vie anglaise au quotidien, où loges- tu ?

 Mon VIE à commencer début avril 2016 et j’étais dans une maison de 7 personnes en  collocation, l’ambiance était bonne mais depuis j’ai déménagé dans une petite maison avec  un collègue VIE.

 - - Qu’as-tu as découvert,  qu’est-ce qui te plait,  te déplait ?

J’ai déjà effectué plusieurs road trip et visité/revisité pas mal d’endroits (Londres, Oxford,  Windsor, Bristol, Bath, Devon, Cornwall, Cardiff, Chester, Manchester, Liverpool, Blackpool,  Lake district, Edinburgh et bien sûr Preston qui est une ville de 130000 habitants et qui ne  me déplait pas pour vivre) 

- - as-tu des loisirs ?

Oui je suis un grand sportif et je ne m’arrête jamais … Je trouve toujours quelque chose à  faire entre BMX, Kitesurf, VTT, course à pied et musculation. Et quand je visite j’apporte  toujours mon appareil photo, je me suis créé une passion pour la photo depuis un an. 

 

- - Bref, un tour d'horizon de ta vie là-bas. 

A la sortie de l’ENSTA (FIPA 2015), mes recherches d’emploi ont débuté à basse vitesse car  j’avais un voyage d’organisé au Mexique tout le mois d’octobre, j’ai rejoint un copain qui  travaille là-bas. J’ai commencé tranquillement en septembre 2015 pour tenter d’avoir un  travail en revenant début novembre. Il a fallu remettre mon CV à jour en ajoutant le projet  de fin d’études. Pour ma part, j’ai revu totalement la mise en forme pour qu’il soit lisible,  avec différentes couleurs et des mots clés.

Le CV est vraiment très important, il faut que  l’employeur ait envie de le lire. Il faut se  démarquer des autres candidats, donc il faut se  poser les bonnes questions afin qu’il ressorte de  la pile. J’ai mis à jour mes profils Viadeo, LinkedIn  et posté mon CV sur le site de l’APEC. Et comme  j’avais de l’intérêt pour travailler à l’international,  je me suis inscris sur le site civiweb pour tenter  de décrocher un VIE.

J’ai d’ailleurs envoyé ma candidature au Mexique, aux Etats-Unis, au  Brésil et au Royaume-Uni.  Si je peux donner un conseil pour chercher du  travail, il faut s’y prendre avant d’être diplômé car  les entreprises postent plus d’offres d’emploi pour  commencer en septembre. Ensuite il y a une  période creuse jusqu’à janvier-février. Beaucoup  d’entreprises de type ESN/SS2I vous contacte en  avançant qu’ils ont des postes mais en fait le  premier interlocuteur ne sait pas du tout le  nombre, quel poste et dans quel domaine. Ce sera  après ce premier entretien que le manager d’un domaine (automobile, défense,  aéronautique etc.) de la SS2I qui vous proposera des postes.

Pour mon cas, il me proposait  des salaires entre 30k€ et 33k€ après un apprentissage (soi-disant ils prennent 1 an et demi  d’expérience en compte).  J’ai postulé a de nombreuses offres en électronique / systèmes embarqués et dans différents  domaines sur les sites internet des grandes entreprises. Je n’ai pas eu d’entretien, peut-être  à cause de cette période creuse. Ensuite j’ai eu des entretiens en fin d’année avec des SS2I  pour commencer en début d’année. Ces entretiens se sont passés directement chez le client  mais les conditions de travail ou le poste ne m’attirait pas plus que ça.  Au début d’année 2016, j’ai reçu un mail d’Alstom pour un poste en Angleterre ainsi qu’un  mail de Matis technology (SS2I) pour travailler chez NOKIA en Belgique.

Alstom voulait me  faire passer un entretien pour un VIE, mon profil correspondait à une offre dans le domaine  de la maintenance électronique. Matis, de son côté, avait un VIE dans le domaine des  télécommunications pour effectuer des tests sur des équipements internet, le manager à  envoyer ma candidature et j’ai eu un entretien.  Au final, j’ai été pris à ces 2 entretiens ! J’avais alors 2 possibilités de VIE, ce qui est rare. La  première proposition était de travailler chez NOKIA pour tester des équipements internet  ADSL / fibre-optique en laboratoire et sous toutes les coutures (CEM, résistance aux chocs,  aux arcs électriques etc.). La deuxième proposition s’est en fait transformée en 2 options,  soit j’acceptais le poste en maintenance dans la ville de Wolverhampton, soit j’acceptais un  poste d’ingénieur électronique pour le développement d’un logiciel dans la ville de Preston. 

Le choix final s’est porté sur Alstom malgré un choix très difficile. J’ai choisi Alstom car c’était  une entreprise plus axée dans mon domaine (systèmes embarqués) et aussi pour la  poursuite de carrière à la suite du VIE. J’espère avoir fait le bon choix !


Lire la suite
  310 lectures
  0 commentaires
310 lectures
0 commentaires

Repas entre alumni

Repas entre alumni
Mardi 13 septembre, Judith RIOU, diplômée de la promo 2014, organisait un repas à Paris avec des anciens venant de toutes promotions.

Il y a eu 30 participants des promos 1980, 1984, 1985, 1996, 2003, 2009, 2010, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016. La promotion 2014 était fortement représentée.

Nos alumni se sont retrouvés autour d'un repas au Restaurant le SOATICO. L'ambiance était vraiment conviviale et informelle. L'esprit était aux retrouvailles pour la moitié des jeunes promos ; et pour l'autre moitié à l'échange, avec les plus anciens autour de leurs passions et parcours respectifs.

Si vous aussi, vous souhaitez proposer un repas dans votre région, dites-le nous ! L'association ENSTA Bretagne ALUMNI vous aidera à l'organiser.
Lire la suite
  384 lectures
  0 commentaires
384 lectures
0 commentaires

L'ENSTA Bretagne va pousser les murs

L'ENSTA Bretagne va pousser les murs

Rentrée florissante à l'École nationale supérieure des techniques avancées (Ensta) où le nombre d'élèves ingénieurs augmente et où d'importants travaux vont débuter à l'hiver pour permettre au campus de s'étendre.



Record d'inscriptions
Le directeur Patrick Puyhabilier et la directrice de formation Hélène Klucik sont aux anges. Pour la première fois, le nombre d'étudiants inscrits lors de cette rentrée 2016-2017 devrait dépasser les 900. Ce n'est pas la seule bonne nouvelle. « Nous sommes dans une bonne dynamique, poursuit Patrick Puyhabilier, parce que la qualité de notre recrutement s'améliore aussi. Notre concours d'entrée est, depuis cette année, celui des Mines-Telecom qui propose quatorze écoles dans le réseau. Nous notons une amélioration des gens qui rentrent chez nous. Il y a trois ans, nous étions 700 ».

Une alternance qui marche
Si le nombre d'élèves reçus après des classes prépas est légèrement à la hausse, le nombre d'alternants est lui aussi dans le vert. Le chiffre théoriquement bloqué à 42 est monté à 46, « après avoir fait passer 80 entretiens pour environ 400 dossiers déposés ». L'originalité tient au fait que l'alternant postulant doit venir avec l'entreprise qui s'engage à le suivre. « Les premiers arrivés sont les premiers servis. Nous avons reçu cette année de nombreuses demandes d'Île-de-France ». Si DCNS prend environ 20 alternants, des PME comme Exwexs sont également de la partie.

Une dimension internationale
Environ 20 % des étudiants sont ici étrangers et chaque étudiant doit, durant son cycle de trois ans, se rendre trois mois à l'étranger, « mais la moyenne est presque de six mois ». Nouveauté cette année, l'encadrement des étudiants par des tuteurs durables et suivis toute l'année, « avec des objectifs à atteindre ».

Un chantier en vue
Pour un montant estimé à 5 M€ et financé en fonds propres, un vaste chantier d'extension va démarrer en janvier. Il créera 1.600 m² de plus pour les labos de recherche (mécanique, pyrotechnie...) et 400 m² de plus pour la formation. La livraison est attendue pour la rentrée 2018, au plus tard.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/brest/ensta-l-ecole-va-pousser-les-murs-03-09-2016-11203225.php#EcyTPSE2PYURu74q.99
Lire la suite
  511 lectures
  0 commentaires
511 lectures
0 commentaires

Le projet de Lionel HUETZ, ANO 2007....

Le projet de Lionel HUETZ, ANO 2007....

Source : Mer et Marine

La société française Advanced Aerodynamic Vessels (A2V) a dévoilé hier, à La Rochelle, le prototype de son concept innovant de navire ultra-rapide à portance aérodynamique. Le surprenant bateau, aux lignes novatrices, a été conçu et réalisé dans le plus grand secret ces 18 derniers mois. Fabriqué en composite, ce premier modèle mesure 10.5 mètres de long pour 7.4 mètres de large, avec un tirant d’eau en charge de 40 cm et un tirant d’air de 3.4 mètres. Le déplacement, de 3 tonnes lège, atteint 4.5 tonnes à pleine charge. Equipé de deux moteurs Mercury Verado de 200cv, cet engin pouvant embarquer 6 personnes est conçu pour dépasser la vitesse de 40 nœuds (représentative d'une allure de 60 noeuds pour un modèle équivalent de 25 mètres), tout en étant très économe en énergie grâce à la sustentation aérodynamique.  

« Plus on va vite, moins on consomme ». Voici pour le principe du concept lancé par A2V. « L’idée de base part du constat qu’il n’existe pas, actuellement, de navires de moins de 70 mètres capables d’aller très vite, c’est-à-dire à plus de 40 nœuds, de manière rentable », explique Lionel Huetz, directeur Recherche et Développement de l'entreprise. « Les seuls exemples d’unités commerciales exploitées à ces vitesses sont des ferries rapides, qui peuvent rentabiliser la consommation importante de combustible grâce à un grand nombre de passagers. Et encore, ils ne sont pas très nombreux ». Construction sophistiquée, coûts de maintenance élevés, combustible cher… le modèle qui s’applique aux ferries rapides ne pouvait, en l’état actuel, être transposé à des unités plus petites.

Alors même que plusieurs marchés sont identifiés : « l’offshore, et notamment le transport des personnels vers les plateformes pétrolières ou les champs d’éoliennes, l’action de l’Etat en mer pour des missions de police nécessitant des intercepteurs rapides, les drones ou encore les bateaux-taxis », détaille Lionel Huetz.

 

(© : A2V)

 

Cumuler les avantages hydrodynamiques et aérodynamiques

Alors, début 2013, avec Matthieu Kerhuel, directeur général d'A2V, issu comme lui de l’Ecole Centrale de Nantes, ils se mettent au travail.

« Nous cumulons des expériences complémentaires, en mécanique des fluides, architecture navale  ou encore en matériaux ». Lionel Huetz a ainsi travaillé pendant six ans dans le cabinet Marc Lombard, spécialiste en conception de voiliers de course au large et également investi dans le projet A2V. « Le fait d’évoluer dans ce milieu donne une sensibilité particulière sur l’interaction du bateau entre l’air et l’eau, mais également une connaissance fine du composite, qui est une véritable excellence du savoir-faire français ».

Les réflexions commencent par des recherches bibliographiques, « infructueuses ». Puis vient progressivement l’idée d’une toute nouvelle forme qui cumule les avantages hydrodynamiques et aérodynamiques. Un bateau qui volerait, en quelque sorte. Ou plus exactement qui transférerait progressivement son poids de l’eau vers l’air grâce au phénomène de portance. Plus le bateau crée sa propre vitesse, plus le phénomène de portance s’amplifie, le soulageant de son poids et lui permettant donc de consommer moins.

De la portance quelque soit la vitesse

«  La forme des coques doit permettre de fonctionner quelle que soit la vitesse : il doit y avoir un maximum de portance même à vitesse réduite », souligne Lionel Huetz. L’aérodynamique et l’hydrodynamique doivent se conjuguer et fonctionner ensemble. « Tout en restant un bateau, qui soit compact, simple, fiable et robuste. Sans électronique ou choses compliquées à mettre en œuvre pour l’équipage ». Pour résoudre cette équation, les ingénieurs ont imaginé un bateau reposant sur la stabilité passive. L’ensemble de la plateforme est prévu pour pouvoir fonctionner selon ce principe de portance aérodynamique.

« En juin 2013, nous avons commencé la simulation numérique ». Rapidement rejoints par deux autres ingénieurs, Gianluca Guelfi puis Fabio d'Angeli, effectuent des milliers d’heures de calculs pour modéliser non seulement la forme de la carène, mais également son comportement en fonction des éléments extérieurs. « Les outils mathématiques et informatiques permettent actuellement de recréer un véritable bassin des carènes numérique ». Une fois la forme trouvée et testée, ils y intègrent les volumes habitables et les aménagements. « A ce stade-là, nous avons constaté que le poids et la portance étaient toujours conformes au principe de fonctionnement ». En novembre 2013, Hydrocéan, société nantaise spécialisée dans l’hydrodynamique, effectue à son tour les calculs et confirme les résultats d’A2V. Le principe fonctionne.

 

(© : A2V)

 

Du concept au bateau

« A partir de là, nous avons commencé la transformation du concept en bateau ». Accessibilité, équipements de sécurité, stabilité… « Nous nous sommes appuyés sur le cahier des charges High Speed Craft de la société de classification DNV-GL ». Nouveau devis de poids, nouvelle réévaluation. « Ca marche toujours ». Alors A2V décide de construire un prototype de 10 mètres «  c’est-à-dire de la plus petite taille de la gamme que nous envisageons de développer, qui irait jusqu’à 40 mètres ».  Le bateau est construit, en composite donc, dans les chantiers Fernand Hervé de la Rochelle. Il est désormais prêt pour une campagne de mesures. « Nous l’avons équipé d’une motorisation hors-bord, ce qui ne sera pas le cas de nos futurs bateaux. Mais, pour le prototype, cela nous servira pour mieux mesurer la trainée ». Une balance six axes sera embarquée pour mesurer précisément tous les efforts sur la coque.

 

(© : A2V)

(© : A2V)

 

Vendre un produit éprouvé

A2V se fixe jusqu’à l’été pour réaliser cette campagne d’essais et analyser les mesures effectuées. Un test grandeur nature qui permettra de valider définitivement les performances de ce concept innovant et permettra à la société de disposer d’un prototype éprouvé à la mer. De là, A2V, qui discute avec différents chantiers pour la réalisation de ses plus grands modèles, pourra lancer, démonstrations à l’appui, la commercialisation de sa gamme de navires. Les résultats du prototype sont d’ailleurs attendus avec impatience par certains armateurs, déjà approchés et manifestement très intéressés par ce type de navire. « Nous avons déjà des contacts intéressés, notamment dans le milieu offshore ».

L’offshore, les navires à passagers, la grande plaisance et la défense

Pour l’offshore, l’idée est de proposer des crew boats économiques, typiquement des unités de 25 mètres capables d’atteindre 60 nœuds et de transporter 60 personnes. Ces modèles seraient en mesure de concurrencer non seulement les moyens nautiques actuels, moins rapides et plus gourmands en combustible, mais aussi l’hélicoptère, bien plus onéreux et dont l’emploi se justifierait moins, dans certains cas, grâce à la réduction du gap de vitesse entre le trajet par mer et via les airs. A2V se positionne également sur le segment des navires à passagers classiques, avec une capacité allant jusqu’à 100 places. Il y a aussi la grande plaisance, où le nouveau concept pourrait séduire les propriétaires de yachts, toujours très friands de nouveautés et d’équipements aux performances hors normes. Enfin, dans le domaine militaire et paramilitaire, un bâtiment capable d’atteindre 60 nœuds présenterait un atout évident dans de nombreuses opérations, comme la lutte contre le terrorisme, la piraterie et le narcotrafic. Il permettrait d’intercepter des embarcations semi-rigides puissamment motorisées, parfois aussi rapides que celles des commandos et dont la vitesse est bien trop élevée pour des frégates et patrouilleurs traditionnels. Des bâtiments qui, aujourd’hui, sont souvent obligés, pour rattraper et stopper les individus pris en chasse, de recourir à un hélicoptère, quand ils en ont un à bord...  

 

Lire la suite
  495 lectures
  0 commentaires
495 lectures
0 commentaires

Le projet humanitaire de Pierre GUERIN, Diplômé 2013.

Le projet humanitaire de Pierre GUERIN, Diplômé 2013.

Né en France en 1991, Pierre est diplômé  en Architecture Navale et Offshore depuis 2013. Son expérience comme ingénieur projet dans l'industrie Oil & Gas lui a permis d’acquérir de solides compétences dans son domaine. Ingénieur mécanique spécialisé en génie maritime, il a tenu un rôle actif dans de grands projets Offshore d'installation Subsea à forte visibilité internationale.

 

Aujourd’hui, il se lance dans un projet humanitaire au cours duquel il va traverser l’Amérique Latine en vélo.

 

 

Venez découvrir et soutenir son projet :



 

Lire la suite
  432 lectures
  0 commentaires
432 lectures
0 commentaires

Souvenirs du WER 2016

Souvenirs du WER 2016
Le WER 2016 s'est déroulé le vendredi 20 mai à l'ENSTA Bretagne.

Une petite trentaine d'anciens sont venus redécouvrir leur école et rencontrer les étudiants.

Merci à tous les élèves qui se sont investis pour accueillir au mieux nos anciens.

L'édition 2017 accueillera les promotions 2010 et 2002 !!!!! Préparez-vous à une explosion de bons souvenirs.....
Lire la suite
  512 lectures
  0 commentaires
512 lectures
0 commentaires

DCNS remporte un contrat géant de 34 milliards d’euros pour des sous-marins

DCNS remporte un contrat géant de 34 milliards d’euros pour des sous-marins

Le groupe français DCNS a remporté un mégacontrat estimé à 34 milliards d'euros sur cinquante ans, en vue de la construction de douze sous-marins pour l'Australie.

 

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a annoncé mardi lors d'une conférence de presse l'issue d'un processus d'appel d'offres de plusieurs années, après en avoir informé le président français François Hollande.

La recommandation du panel chargé d'étudier les offres était « sans équivoque », a déclaré le chef du gouvernement australien. « L'offre française présentait les meilleures capacités pour répondre aux besoins uniques de l'Australie. »

12 sous-marins océaniques.
Ce contrat à 50 milliards de dollars australiens (34,5 milliards d'euros) est la plus importante commande militaire passée par l'Australie.

Il porte sur 12 sous-marins océaniques qui devront remplacer les sous-marins actuels de la classe Collins fonctionnant au diesel et à l'électricité.

En savoir + sur le site de Ouest France : http://www.ouest-france.fr/economie/laustralie-choisit-dcns-pour-un-contrat-geant-de-sous-marins-4187086



Lire la suite
  432 lectures
  0 commentaires
432 lectures
0 commentaires

WER 2014 en photos

Retour sur l'événement des retrouvailles entre les promos 1989 et 2004...








Lire la suite
  536 lectures
  0 commentaires
536 lectures
0 commentaires

ADACCESS, START-UP DANS LA R&D AUTO, SIGNE UNE LEVÉE DE FONDS DE 600 000 € ET CONFIRME SON EXPERTISE


Damien ALFANO, (AVM 2010)....


Mardi 15 décembre à Paris, ADACCESS a signé une levée de fonds

exceptionnelle de 600 000€. Un événement clé pour confirmer son expertise.

Bureau d'études & d'ingénierie automobile, ADACCESS est spécialisé dans la

mesure de performances énergétiques et se démarque par son savoir

Facilitateur et créateur d'innovation, cette start-up répond aux besoins

'Recherche, Développement et Innovation' de l'industrie automobile.

Lire la suite
  658 lectures
  0 commentaires
658 lectures
0 commentaires

Nos enseignants-chercheurs écrivent

La robotique mobile / Luc Jaulin, enseignant chercheur au pôle STIC


La robotique mobile est une discipline en plein essor avec notamment l’apparition des drones volants, des robots sous-marins détecteurs de mines, des robots voiliers ou encore des robots aspirateurs.

Cet ouvrage présente les différents outils et méthodes qui permettent la conception de robots mobiles. Ces systèmes généralement autonomes et supervisés par un opérateur humain sont capables de se déplacer dans un environnement plus ou moins connu. Illustré par des simulations et des exercices corrigés, La robotique mobile décrit les principes essentiels de la modélisation des robots, développant les notions d'actionneur, de capteur, de régulateur et de guidage.



Plus d'info sur le site de l'éditeur, ISTE : http://iste-editions.fr/products/la-robotique-mobile

L'édition anglaise, Mobile robotics, vient de paraître chez Elsevier.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les enjeux de la formation des élites maghrébines en France / Sous la direction de Linda Gardelle, enseignant chercheur au pôle Sciences Humaines et Sociales (SHS) et Mohamed Benguerna


Cadres techniques et administratifs, universitaires, chefs d’entreprises ou ministres, les ingénieurs formés en France occupent une place privilégiée en Algérie, et encore davantage au Maroc et en Tunisie. La formation des élites est au coeur de nombreux enjeux mais aussi de véritables défis pour les pays du Sud de la Méditerranée et pour la France.

Comment se fait le choix de la formation d’ingénieur en France dans un contexte social, politique et économique français qui, par certains aspects, n’est pas des plus attirants pour de jeunes Maghrébins, et alors que le choix des destinations est large ? Dans un contexte où ces jeunes hautement qualifiés sont très sollicités, et où les pôles d’attractivité sont nombreux, de quelle manière construisent-ils leur début de carrière et quelles dynamiques migratoires peut-on observer ?

Parmi les contributeurs : Linda Gardelle, Denis Lemaître et Emmanuel Cardona Gil du pôle SHS.


Plus d'info sur le site de l'éditeur, Publisud : http://www.editionspublisud.fr/les-enjeux-de-la-formation-des-elites-maghrebines-en-france-4/

Lire la suite
  596 lectures
  0 commentaires
596 lectures
0 commentaires

Dominique LEHIDEUX, Secrétaire Général

Dominique LEHIDEUX, Secrétaire Général

Ma fonction au sein de l’ENSTA Bretagne ALUMNI  : Secrétaire Général

Promotion : 1977

Option : Pyro

Age : 68 ans

Situation familiale : Marié (3 filles et 8 petits enfants, 5 filles et 3 garçons)

Lire la suite
  2766 lectures
  0 commentaires
2766 lectures
0 commentaires

Alexis BRUGÈRE : Trésorier Adjoint

Alexis BRUGÈRE : Trésorier Adjoint

 

Ma fonction au sein de l’ENSTA Bretagne ALUMNI :

Trésorier Adjoint

Promotion : 2008

 

Option : Spécialisation aéronautique à Georgia Tech


Age : 30 ans

Situation familiale : Marié, 1 enfant

 

Lire la suite
  2695 lectures
  0 commentaires
2695 lectures
0 commentaires

WER 2015 : venue des promo 1990, 2005 et...2010

Le Week End de Retrouvailles s'est déroulé les 22 et 23 mai derniers sur le campus de l'ENSTA Bretagne. L'occasion de fêter le 25ème anniversaire de la promotion 1990 et le 10ème anniversaire de la promo 2005.

Une trentaine de diplômés étaient présents, et certains s'étaient déplacés de très loin pour l'occasion.

Aux promotions 1990 et 2005 se sont rajoutés quelques anciens de la promo 2010, en fin d'après-midi.

Nous tenons à remercier tous les participants ayant fait le déplacement, mais également les services de l'école sans qui cet événement ne serait pas réalisable, mais aussi les élèves ayant contribué fortement à l'organisation de ce WER... le BDE, le FOY'z avec Thibauld Gianelli et Antoine WORMSER largement impliqué dans ce WER 2015.

b2ap3_thumbnail_visite-labos.jpg
Visite des Labos
b2ap3_thumbnail_TR1.jpg
Tables rondes
b2ap3_thumbnail_TR-2.jpgb2ap3_thumbnail_TR-3.jpgb2ap3_thumbnail_David-et-Pierre.jpg
David (2005), Alice (future diplômée), Pierre (2005)
b2ap3_thumbnail_tudiants-1.jpg
Apéro au Foy'z
b2ap3_thumbnail_pp-et-tudiants.jpgb2ap3_thumbnail_pp-et-tudiants-2.jpgb2ap3_thumbnail_2010-1.jpgb2ap3_thumbnail_2010-2.jpgb2ap3_thumbnail_2010-3.jpgb2ap3_thumbnail_baby-Foot.jpgb2ap3_thumbnail_barbec.jpg
Thibauld aux fourneaux
b2ap3_thumbnail_anciens-1.jpgb2ap3_thumbnail_anciens-2.jpgb2ap3_thumbnail_alumni-1.jpgb2ap3_thumbnail_domi-martine-et-antoine.jpg
Martine, Domi, Antoine (promo 2017)
b2ap3_thumbnail_gateau-1.jpgb2ap3_thumbnail_gateau-2.jpgb2ap3_thumbnail_tudiants-3.jpgb2ap3_thumbnail_pp-danse.jpg
Patrick Puyhabilier occupe la piste de danse

Lire la suite
  2511 lectures
  0 commentaires
2511 lectures
0 commentaires

Raphaël ROBBE, promo 2005, un homme extra ordinaire

Il est rentré comme Ingénieur militaire à Brest en 2001 à l'Ensieta (aujourd'hui ENSTA Bretagne).
Il venait souvent nous voir dans notre bureau de l'association des anciens élèves.
Actuellement il est prof de maths.
Se rappeler que lors de l'épreuve, il ne voit pas l'écran, ne doit pas utiliser 2 fois le même nombre pour remplir l'échiquier sachant que la somme de ces nombres, par colonne et par ligne doit faire 547 (nombre choisi de façon aléatoire).
 On lui impose la case pour démarrer et il se déplace "comme le cavalier aux échecs ".
 C'est lui qui sera désigné par le public comme le meilleur des 8 personnes ayant des dons (émission Les extraordinaires de TF1 de vendredi dernier)

C'est sa promo (2005) qui sera à l'honneur avec la promo 1990, lors du WER 2015, les 22 et 23 mai prochains.

Pour revivre son extraordinaire prestation :
 
http://videos.tf1.fr/les-extra-ordinaires/raphael-les-maths-dans-la-peau-8574869.html
Lire la suite
  2496 lectures
  0 commentaires
2496 lectures
0 commentaires

Quelques souvenirs du FED 2014

Quelques souvenirs du FED 2014
b2ap3_thumbnail_DSC_0056.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0063.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0074.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0081.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0092.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0096.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0098.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0128.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0134.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0140.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0143.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0146.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0157.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0159.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0165.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0171.JPGb2ap3_thumbnail_DSC_0185.JPG
Lire la suite
  2804 lectures
  0 commentaires
2804 lectures
0 commentaires

Antoine Guillou, Architecte Naval 2011

Antoine Guillou, Architecte Naval 2011

Diplômé de l’ENSTA Bretagne en 2011, Antoine Guillou est ingénieur en structure navale avancée et aérodynamicien chez Mer Forte depuis deux ans.

Il y a effectué son projet de fin d’études, participé au suivi de construction du 60 pieds de François Gabart et conçu les voiles rigides d’un prototype de catamaran. Il est maintenant en quête de nouveaux projets...

Lire la suite
  2929 lectures
  0 commentaires
2929 lectures
0 commentaires

Marc Leroy, promo 2006

Marc Leroy, promo 2006

Des vacances hors des bidonvilles au Maroc

En 2010, l'ENSTA Bretagne Alumni a soutenu l’association Enfance Maghreb Avenir (EMA), présidée par Marc Leroy, ingénieur hydrographe de la promotion 2006, en participant au financement du projet « Des vacances pour tous » qui a permis d’organiser un camp de vacances pendant deux semaines au mois de juillet 2010 dans une école marocaine. Retour sur expérience.

Lire la suite
  2897 lectures
  0 commentaires
2897 lectures
0 commentaires

Philippe GABOULEAUD, promo 1988

Philippe GABOULEAUD, promo 1988

Philippe Gabouleau, un énarque à l'ENSTA Bretagne

Enarque et actuel directeur de la gestion des ressources (finances, RH) d’une direction de 1300 personnes au sein de la direction générale de l’aviation civile, les notes de Philippe GABOULEAU n'étaient pourtant pas forcément au rendez-vous lors de sa première année à l'ENSTA Bretagne où il est entré en 1985 sur concours militaire:

Lire la suite
  3782 lectures
  0 commentaires
3782 lectures
0 commentaires

Frédéric NEUMAN, promo 2000

Frédéric NEUMAN, promo 2000

Après une formation d’ingénieur ENSIETA (Techniques Avancées), Frédéric Neuman s'est spécialisé en architecture navale en entrant dans le cabinet Presles et Associes.

Lire la suite
  2640 lectures
  0 commentaires
2640 lectures
0 commentaires

Jean-Baptiste Morin promo 2008

Jean-Baptiste Morin promo 2008

Après avoir travaillé dans la fiscalité des entreprises innovantes, Jean-Baptiste Morin s'apprête à partir en Indonésie pour y effectuer un VSI (Volontariat de Solidarité Internationale) d'une durée de deux ans. Portrait d'un fiscaliste plutôt aventurier...

Lire la suite
  2401 lectures
  0 commentaires
2401 lectures
0 commentaires

Laurent Fabrice, promo 1985

Laurent Fabrice, promo 1985

Laurent Fabrice a été sur les bancs de l'Ensieta de 81 à 85. Au cours de sa carrière, il a voyagé tout en conservant des contacts avec son école et ses collègues de promotion. Depuis mars 2011, le responsable d'un chantier "Championship" à DCNS a pris les rênes de l'association de diplômés ENSTA Bretagne Alumni.

Lire la suite
  2318 lectures
  0 commentaires
2318 lectures
0 commentaires

Julien Lengrand-Lambert, promo 2010

Julien Lengrand-Lambert, promo 2010

Julien Lengrand-Lambert est ingénieur recherche et développement en traitement d'images chez Advansee (bureau d'étude en électronique embarquée et en informatique industrielle).

Lire la suite
  2361 lectures
  0 commentaires
2361 lectures
0 commentaires

François-Xavier Louis, promo 2010

François-Xavier Louis, promo 2010

Diplômé de l'ENSTA Bretagne (option architecture navale et offshore) en 2010, François-Xavier Louis est adjoint au responsable du matériel au sein de Dragages-Ports (groupement d'intérêt économique qui assure la gestion des moyens de dragage des ports français).

Lire la suite
  2657 lectures
  0 commentaires
2657 lectures
0 commentaires